Giardini

  

Dufy 1928, la Baie des AngesRaoul DUFY. La Promenade des Anglais (Nice)
 
Les pays méditerranéens ont récemment donné naissance à l'une des institutions les plus typiques de la post-modernité, le tourisme. A l'écart des grands courants culturels et économiques, ces régions n'avaient à offrir aux voyageurs que leurs paysages, consacrés depuis des siècles à l'acclimatation des plantes exotiques venues d'Orient, agrumes, palmes et parfums.
 
En savoir plus
Exotisme végétal et histoire du paysage: les principaux palm-garden de la Riviera
Abstract 
La tradition du jardin paysager remonte à la Renaissance italienne. Au tournant des 19° et 20° siècles, l'apparition des destinations touristiques méditerranéennes allait conduire à son renouveau. Les palmiers ont joué un rôle important dans ce mouvement, lequel concerne désormais l’ensemble des espaces urbains. Les Riviera française et italienne ont été l’un des principaux centres d’introduction et d’acclimatation de matériel végétatif, en collaboration avec les grands jardins botaniques européens. Le climat de ces régions a en effet permis la culture en pleine terre d’un grand nombre de végétaux exotiques, dans les jardins d’agréments comme dans les espaces urbains des stations touristiques.
Lire l’article: http://www.listephoenix.com/

RIVIERA-GARDENS

A la fin du XIXe siècle, la construction du chemin de fer allait permettre à la bourgeoisie et à l'aristocratie européenne d'atteindre facilement la Côte d'Azur française et la Riviera italienne. Le tourisme azuréen est à l’origine une thérapie dite "climatérique", à l’image des cures thermales. Elle repose sur l’efficacité alors attribuée aux climats chauds, dans le traitement de l’épidémie de tuberculose qui frappe l’Europe. Ambassadeur de ces climats, la végétation exotique est au cœur de l’urbanisme de stations qui voit alors le jour. Les principaux jardins paysagers édifiés à cette époque ont été conservés jusqu’à nos jours.
Antibes
Le principal jardin historique d’Antibes est le jardin Thuret.
Bordighera
Les principaux jardins historiques de Bordighera: les jardins Moreno (disparu), Winter, Garnier et Pallanca.

no images were found

Menton
Les principaux jardins historiques de Menton sont les jardins des Serres de la Madone, des Colombières et du Val Rameh.
Monaco
Le principal jardin historique de la Principauté est le Jardin Exotique.
St Jean Cap Ferrat
Les principaux jardins historiques de Saint Jean Cap Ferrat sont les jardins des Cèdres et celui de la Villa Rothschild.
Sanremo
Les principaux jardins historiques de Sanremo: les jardins Marsaglia, Ormond et Zirio.

no images were found

Vintimille
Le principal jardin historique de Vintimille est le jardin Hanbury.

 

VILLEGIATURE

L’essor de la villégiature a donné naissance à un urbanisme original, avec les stations climatériques, un modèle toujours d’actualité pour un grand nombre de destinations touristiques contemporaines. Ce modèle urbanistique est issu des stations thermales, avec leurs promenades et leurs espaces de distractions. Le développement du balnéarisme thérapeutique, qui voit le jour dans le Nord de l’Europe au XIXème siècle, invente une architecture de front de mer, de palaces et de villas, où les espaces verts occupent une place importante. Cet urbanisme de stations prend sa forme moderne sur la Riviera, où son histoire est très documentée par la photographie et par ses nombreuses survivances.
 
L'urbanisme de stations: Bordighera

no images were found

 
L'urbanisme de stations: Sanremo

no images were found

 

BIBLIO

ACCLIMATATION
CASTELLANA R, JAMA S 2012. Floriculture et parfumerie. Les origines de l'acclimatation végétale sur la Cote d'Azur. Mise à jour partielle de l’ouvrage : Fragrances of the french riviera: From aroma to perfume. Fragances d'azur: De l'odeur au parfum, Edition bilingue français-anglais, Alandis 2004 (épuisé). Link : http://www.listephoenix.com/
PARGUEL Norbert 2009. Jardins  d'acclimatation  sur  la  Riviera. In: Nice historique, n°1-2009 − vol. spécial, 11p. Link: http://jejardine.org/
CASTELLANA R. 2000. Culture, introduction et diffusion de plantes à usages rituels en Méditerranée occidentale. In Actes des quatrièmes Journées universitaires corses de Nice, 7-9 novembre 1998 [organisés par le] Centre d'études corses de Nice (CECN). UNSA 2000: 115-127. Link : http://gardenbreizh.org/
GADE Daniel 1987. Tropicalisation de la végétation ornementale de la Côte d'Azur. In: Méditerranée, Troisième série, Tome 62, 4-1987. Quelques contributions à l'étude des régions touristiques. pp. 19-25. Link: http://www.persee.fr/
JEAN Casimir et alii 1937. Statistique agricole de la France. Annexe à l'enquête de 1929. In: Monographie agricole du département des Alpes Maritimes. Paris, Min. de l'Agriculture, 1937 (75-285). Link : http://gallica.bnf.fr/
CHEVALIER A. 1924. Dattiers à fruits comestibles cultivés sur la Côte d’Azur. In Revue de Botanique Appliquée et d’Agriculture Coloniale 4 : 188-198. Link : http://gallica.bnf.fr/
DE NOTER R. 1895. Les Palmiers de Serre Froide. Leur culture dans la zone méditerranéenne et dans le Nord de l’Europe. In Lib. Agr., Paris, 89p. Link : http://gallica.bnf.fr/
GIRARD A. 1896. Sur la composition des fruits de Phoenix melanocarpa. In Comptes rendus de l’Académie des Sciences 19 : 720-724. Link : http://archive.org/
NAUDIN C. 1893. Le dattier à fruits noirs. Revue Horticole 65 : 563-564. Link : http://publikationen.ub.uni-frankfurt.de/
SAUVAIGO E. 1894. Les Phoenix cultivés dans les jardins de Nice. In Revue  Horticole 66 : 493-499. Link : http://publikationen.ub.uni-frankfurt.de/
 
LANDSCAPE GARDENING
CASTELLANA Robert. 2006. Tourisme, ressources et développement au travers de l'exemple de la Côte d'Azur et de la palmeraie de Bordighera. Texte révisé de la communication présentée lors du Colloque « La cultura del’oasis », Elche, décembre 2006, 11p. Link: castellana_2006.
FITZPATRICK George E., 2005. Analysis of landscape palm species richness and diversity in southeastern Florida, in Proc. Fla. State Hort. Soc., 118:294-297. Link : http://www.fshs.org/
OUENNOUGHI M., KAHN F. 2005. Behind the Date Palm in New Caledonia. In Palms Vol. 49(2) 73-78. Link : http://www.palms.org/
UBAUD Josiane, 2003. Des arbres et des hommes. Pour une autre lecture des paysages méditerranéens, in Echanges et Patrimoine, Revue des villes et pays d’art et d’histoire, 6p. Link : http://josiane.ubaud.pagesperso-orange.fr/
WORDEN Eva C. BROSCHAT Timothy K., YURGALEVITCH Charles, 2002. Care and Maintenance of Landscape Palms in South  Florida. University of Florida, Istitute of food and agricultural sciences, 8p. Link : http://www.lycheesonline.com/
DAVISON Elizabeth, BEGEMAN John, 2000. Arizona Landscape Palms. University of Arizona, College of Agriculture and Life Sciences, 16p. Link : http://ag.arizona.edu/
BRESC Henri, 1994. Les jardins royaux de Palerme. In Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, 106, 1: 239-258. Link : http://www.persee.fr/
DOUGHTY Severn C. and alii, 2000. Palm Culture and Landscape Use in South Louisiana, 10p. Link : http://www.lsuagcenter.com/
MAUMENE Albert 1928. Un jardin zoologique sur la Riviera à MM. H. Ruhe et G. de Basilewsky à Cros-de-Cagnes. In: Vie à la campagne 1928 (443-447). Link : http://www.leszoosdanslemonde.com/

 
 

Print Friendly